SARON, nouveau taux de référence ?

Les autorités financières ont statué que l’année 2021 marquerait la fin du Libor comme taux de référence interbancaire. D’ici à cette échéance, la Banque Nationale Suisse va devoir définir de nouveaux taux de référence. Même s’il n’a pas encore officiellement été choisi parmi toutes les options possibles, le taux SARON semble bien parti pour remplacer le taux LIBOR en Suisse.

Afin de vous éclairer sur ces changements, nous  vous proposons un petit focus sur le taux SARON, et sur les impacts de ce changement pour les clients détenant un crédit hypothécaire à taux LIBOR.


 

Le taux LIBOR – Qu’est-ce ?

Le LIBOR fait partie des taux IBOR, qui correspondent aux taux utilisés par les banques pour se prêter de l’argent entre elles. Tous les jours, les banques d’un panel répondent à la question « A quel taux pensez-vous que les autres banques vous prêteraient de l’argent aujourd’hui ? » afin d’alimenter le Libor. Les marchés financiers utilisent ensuite ces taux comme référence pour indexer leurs divers instruments financiers : Crédits, Obligations, Produits dérivés, etc. De nombreux IBOR sont actuellement disponibles, en fonction des monnaies, des marchés émetteurs et des échéances (de journalier à 12 mois) tels que les Libor (Marché Londonien), Euribor (marché Européen) ou encore Tibor (Marché Japonais). La Banque du Léman a proposé jusqu’à maintenant le taux LIBOR pour le financement de dossiers de crédit hypothécaires.

Voir aussi : Crédit hypothécaire LIBOR Banque du Léman

 

Pourquoi un changement ?

Depuis la crise financière de 2008, le volume quotidien de transactions interbancaires s’est effondré et les banques ne sont plus autant intéressées à utiliser ce taux qu’avant. De plus, des scandales financiers ont fait apparaitre que certaines banques manipulaient les cours pour influencer les taux Libor à leur avantage. La crédibilité et la représentativité du LIBOR sont donc remises en cause. En juillet 2017, l’autorité de régulation du secteur financier britannique (FCA) qui régit le Libor, a annoncé qu’à partir du 31 décembre 2021, les banques ne seront plus requises d’alimenter le Libor et qu’il faudra désormais se tourner vers des taux de référence alternatifs (Alternative Reference Rates ou ARR) qui se baseront sur les prix de transactions réelles. Les autorités pensent que la transition sera progressive et guidée par le marché. Il n’existe donc pas de date fixe pour la transition au SARON. Andrew Bailey, FEO du FCA, résume bien la situation dans la phrase suivante :« Le successeur du Libor devra être basé purement sur la réalité des transactions et non plus sur le jugement de certaines personnes »  

 

Quelles sont les alternatives ?

Depuis l’annonce de l’abandon des taux IBOR, des groupes de travail par juridictions se sont réunis pour travailler sur des taux de référence alternatifs. Chaque groupe de travail propose un taux avec des caractéristiques propres à lui-même. On note le SOFR pour les Etats-Unis, le SONIA pour le Royaume-Uni ou encore l’ €STR pour la zone européenne. En suisse, le taux qui a été défini est le SARON, acronyme de Swiss Average Rate Overnight.  Ce taux est administré par SIX, publié tous les jours et propose uniquement des taux Overnight (donc pas de taux à terme). Le SARON est plus transparent car il se base sur les prix de transactions réelles ayant eu lieu au cours d’un période  d’observation antérieure au jour J. Ce calcul constitue une différence fondamentale par rapport au calcul des taux IBOR. Bien évidemment, l’idéal serait que le changement de taux de référence n’ai aucun impact financier négatif, tant pour les clients que pour les banques… 

 

Quels impacts pour les clients détenteurs d’un crédit hypothécaire à taux Libor ?

Les clients de la banque impactés par ce changement sont ceux détenant des crédits indexés sur le Libor. Pour ces contrats existants, nous modifierons les contrats par un avenant qui devra être signé par nos clients. Tous les contrats, anciens comme les nouveaux souscris d’ici au 31.12.2020, incluront une clause dite de fallback qui permettra à la Banque du Léman de proposer un autre taux lorsque le taux de référence ne sera plus disponible.



Nos équipes se tiennent disponibles pour répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir sur votre hypothèque en cours, ou pour étudier toute nouvelle demande.

Contactez l’équipe crédits de la Banque du Léman ou au 022 775 07 90

 

© Banque du Léman - Tous droits réservés